Le mouvement paneuropéen slovène (SPG) est une organisation non-gouvernementale à but non-lucratif. Elle s’engage pour l’enrichissement des relations entre la Slovénie et les autres États et nations européens, pour le renforcement de la présence slovène en Europe et au sein des institutions européennes et pour une coopération paneuropéenne accrue. L’activité de notre association est basée sur le respect du patrimoine culturel européen, notamment son héritage antique et chrétien, mais aussi sur le respect de la dignité humaine et de la non-violence, des droits de l’homme et des libertés fondamentales, de la démocratie pluripartite, de l’économie de marché, de la coexistence pacifique et de la coopération internationale ainsi que de la sauvegarde de l’environnement.

L’objectif de l’association est de mobiliser toutes ses forces en faveur de la concrétisation des États-Unis d’Europe, conformément à la déclaration de principe de Strasbourg de l’Union paneuropéenne en date du 12 mai 1973.

L’association s’engage à influencer acteurs publics, organes de l’État, partis politiques et opinion publique en faveur du renforcement des valeurs susmentionnées, sans pour autant participer à la lutte pour le pouvoir politique ni aux élections des membres des corps représentatifs de l’État.

Des représentants slovènes avaient déjà participé au congrès fondateur de l’Union paneuropéenne, en 1926 à Vienne, sous la direction d’Anton Korošec. Sous le royaume de Yougoslavie, l’Union paneuropéenne avait déjà son propre comité national en Slovénie. L’activité de ce dernier a cependant pris fin avec l’occupation nazie de la Slovénie, et elle est restée interdite jusqu’à l’indépendance du pays en 1991, lorsque l’idée a connu une renaissance à travers le Mouvement paneuropéen slovène.

Depuis sa refondation, le SPG est devenu une organisation non-gouvernementale centrale et reconnue dans le domaine des relations internationales, en particulier concernant les affaires de l’Union européenne et les relations transatlantiques. Nous avons activement participé aux débats présidant à l’entrée de la Slovénie dans l’OTAN et l’Union européenne. Nous avons également fait entendre notre voix sur les questions de succession et liées aux relations avec nos pays voisins et au développement des minorités slovènes. Le SPG soutient ainsi les intérêts nationaux de la Slovénie, promeut l’identité culturelle slovène et lutte pour le bon fonctionnement de la politique étatique.

Le SPG organise plusieurs fois par an des tables-rondes et entretiens qui jouissent d’une large audience. Y participent personnalités politiques, économistes et universitaires reconnus, slovènes comme étrangers. Les conférences internationales, auxquelles assistent des participants de tous âges venus de toute l’Europe, constituent le point culminant de notre engagement. Leur but est de débattre sur les questions internationales actuelles qui concernent au premier chef la Slovénie, l’Union européenne ou la communauté internationale au sens large.

Nous participons régulièrement aux rencontres organisées par d’autres organisations paneuropéennes. Nous sommes ainsi fortement intégrés dans un réseau international qui facilite l’échange d’idées et de visions ainsi que le partage de regards sur une large gamme de sujets. Ceci contribue à une confrontation utile d’opinions sur différentes problématiques.

En tant que nous organisons ces activités dans le domaine de la politique étrangère et des affaires européennes, le SPG a acquis le statut d’organisation d’intérêt général dans le domaine des affaires étrangères, attribué par le ministère des Affaires étrangères de la République de Slovénie.

 

Devenir membre du SPG

Peut devenir membre toute personne ayant atteint la majorité légale et qui accepte les objectifs du SPG et exprime sous forme écrite son souhait de devenir membre. Les citoyens étrangers peuvent également devenir membres.

Des membres associés, membres d’appui et sympathisants peuvent participer au travail de l’association en qualité d’individus ou de personnes morales, sans droit de décision ou de vote.

Toute personne souhaitant devenir membre doit signer un bulletin d’adhésion, aux termes duquel il s’engage à respecter les buts de l’association.