Dans le cadre du programme « Europe pour les citoyens », l’agence exécutive « Éducation, Audiovisuel et Culture » de l’Union européenne (EACEA) a financièrement soutenu le projet intitulé « Forces citoyennes communes pour un avenir européen commun » (JOCICEF pour Joint Citizens’ Forces – Common European future), conduit sous l’égide du Mouvement paneuropéen slovène (SPG). Il s’agit déjà du deuxième projet du SPG dont la Commission européenne a reconnu l’importance pour l’avenir et le fonctionnement de l’Union européenne.

L’Union européenne traverse une période critique. Jamais depuis 1957 n’a-t-elle été confrontée à un aussi grand nombre de questions existentielles. Le manque d’unité sur plusieurs politiques-clés de l’UE (Brexit, voisinage agité, crises des réfugiés, défis de sécurité, etc.) conduit les États membres et les citoyens à des politiques sans cesse plus nationales. Les défis sociétaux (comme le chômage des jeunes et la pénurie d’emplois) jouent un rôle majeur en alimentant la méfiance envers toute idée d’approfondir l’intégration européenne. Ces facteurs ont également contribué à la croissance de l’euroscepticisme dans l’Union européenne : selon une enquête conduite en 2016 par le Pew Research Center, l’euroscepticisme dans l’UE s’est accru pour atteindre 47% des personnes interrogées, mécontentes avec l’UE telle que nous la connaissons aujourd’hui. De surcroît, l’UE est affaiblie par la montée des partis extrémistes de gauche et de droite, qui parviennent pour beaucoup à entrer dans les parlements nationaux.

En raison de ce regain de méfiance dans les institutions de l’UE et ses décideurs politiques, nous nous devons d’agir à travers un processus allant du bas vers le haut et de permettre aux citoyens et aux organisations de la société civile d’exprimer leur plein potentiel. Ils pourront ainsi mieux et plus aisément comprendre la nécessité urgente de poursuivre une intégration européenne solidaire. La mise en place d’une confiance mutuelle et d’une coopération plus étroite entre les citoyens et les décideurs est cruciale pour l’avenir de l’UE.

L’objectif de ce projet est d’inclure citoyens européens et organisations de la société civile dans un dialogue structuré avec les décideurs politiques européens afin de déterminer comment endiguer l’euroscepticisme et capitaliser sur le besoin d’une communauté européenne sans cesse plus étroite. Dans le cadre de ce projet, nous allons accorder une attention particulière à une meilleure compréhension du processus décisionnel européen. Nous allons également nous efforcer de répondre aux questions de savoir comment transmettre les idées et besoins des citoyens aux décideurs et comment améliorer les canaux de communication entre ces derniers et ainsi contribuer à la construction d’une Union européenne forte et unie.

Durée du projet

Lancement : 1er septembre 2017
Conclusion : 28 février 2019

Partenaires

  • Mouvement paneuropéen slovène (Slovénie)
  • Mouvement paneuropéen autrichien (Autriche)
  • Union paneuropéenne de Bosnie-Herzégovine (Bosnie-Herzégovine)
  • Union paneuropéenne hongroise (Hongrie)
  • Union paneuropéenne monténégrine (Monténégro)
  • Mediterranean Affairs (Italie)
  • Collège de défense de l’OTAN (Italie)
  • Centre pour les études politiques européennes (Belgique)
  • Transform – centre pour la gestion des conflits et le développement politique (Allemagne)
  • Association des économistes euro-méditerranéens (Espagne)
  • DIVERSITY (Slovaquie)
  • Europe’s People’s Forum (Danemark)